HaikuNet - Le haïku, poème drolatique

HaikuNet - Le haïku, poème drolatique

Orientation

| accueil |
Section 1 | haïku et senryû | quelques haïku japonais | un peu d'histoire |
| bases d'écriture | Petit manuel pour écrire des haïku | liens | partenaires |
Section 2 | atelier d'écriture | concert-lecture | cérémonie du thécontact |

Haïku et senryû, kèsaco ?

Le haïku est un poème...

bucolique

pas zen, mais alors pas zen du tout

amusant

mélancolique

observateur

bienveillant

et insolent...

 

Un haïku c’est pas zen, c’est pas mystique, c’est pile le contraire : ça cherche surtout à faire rire ou sourire.

Le véritable esprit du haïku c’est l’humour, souvent la moquerie, l’effronterie, l’espièglerie.

En japonais, haïkaï, le nom du genre poétique à l'origine du mot haïku, signifie littéralement " drôlerie ", " plaisanterie ". Bashô parlait de kokkei, c’est-à-dire de " cocasse ".

Extrait du Livre blanc de Tôhô, un disciple de Bashô : " [...] un esprit badin [fait] un bon poème ; [...] l’absence de badinage [fait] un mauvais poème. " 

Drôlerie, plaisanterie, cocasserie, badinage chez les auteurs japonais du XVII-e au  XX-e siècle :

A un piment
ajoutez des ailes :
une libellule rouge !

Matsuo Bashô  (trad. ?)

Le vent du printemps
Découvre les fesses
Du couvreur

Kobayashi Issa (trad. M. Coyaud)

Une fleur tombée
remonte à sa branche !
Non ! c'était un papillon

Arakida Moritake (trad. R. Munier)

Les humains passe encore
mais pas même les épouvantails
ne sont droits

Kobayashi Issa (trad. R. Munier)

Sot le 31 décembre
Tout aussi sot
Le Jour de l'An

Masaoka Shiki (trad. M. Coyaud)

Parti voir la Lune
Sôseki a oublié
Sa femme

Natsume Sôseki (trad. M. Coyaud)

Martin-pêcheur regarde
Comme je suis beau dit le poisson
Qui plonge aussitôt

Masaoka Shiki (trad. M. Coyaud)

Matinée d'octobre
Echange une femme de quarante
contre deux de vingt

Shigeyuki Kon (en français, cité par M. Coyaud)

La face de la lune ?
douze ans d’âge environ
dirais-je

Kobayashi Issa (trad. R. Munier)

La femme étant sagace
impossible de lui vendre les feuilles d’automne

Anonyme XVIII-ième s. (trad. J. Cholley )

On note que, la plupart du temps, la métrique 5-7-5 n'est pas respectée. C'est normal puisqu'il s'agit de traductions.

Haïku, poésie japonaise

Haïku, poésie japonaise
Haïku, poésie japonaise
Haïku, poésie japonaise
 
 

 

| accueil |
Section 1 | haïku et senryû | quelques haïku japonais | un peu d'histoire |
| bases d'écriture | Petit manuel pour écrire des haïku | liens | partenaires |
Section 2 | atelier d'écriture | concert-lecture | cérémonie du thé | contact |

 

Mise en ligne : 1er décembre 2006
Dernière révision : mardi 1er janvier 2013
Copyright © 2006-2013 Artistes Associés - Japon. Tous droits réservés. 

 

WebAnalytics